Dès qu’il est question de ce domaine particulier de la photographie, les esprits se tournent immédiatement vers le choix d’objectifs, grand angle et macro. Pour pouvoir apporter une réponse adéquate à cette problématique, l’on se concentrera sur l’identification des besoins. La définition du contexte du monde marin est ainsi de mise. Ces fonds recèlent une importante palette de couleurs vives et une grande variété de formes qui n’existent pas sur la terre ferme. Les conditions à qui l’on devra s’adapter sont les facteurs qui ne permettent pas toujours de rapporter ces images dans les clichés. Avant, c’était même une mission impossible. Ainsi, pour prendre des photos sous l’eau, vous devez, en premier lieu, sécurise votre appareil photo et surtout son objectif dans une housse étanche. Cette dernière doit résister à la pression. Elle est aussi appelée boîtier sous-marin ou caisson. Ce produit est souvent vendu dans les magasins vendant du matériel de plongée sous-marine.

Quelques conseils pour une photo sous-marine réussite

Le passage à la photographie numérique a été une révolution pour la photo sous-marine, car les photographes ne sont plus limités aux misérables 36 poses par rouleau et peuvent aussi désormais vérifier chaque prise de vue en direct. La dernière contrainte est l’incapacité à changer d’objectif sous l’eau, ce qui force les photographes à choisir entre un grand angle et un objectif macro, et ce avant la plongée. Ce choix n’est pas pourtant toujours évident. Mais pour vous aider, vous pouvez identifie d’abord les richesses qu’il y a dans ces fonds, ou du moins définir à l’avance les clichés que vous voulez prendre. En effet, vos objectifs peuvent être trop courts, ou à contrario trop longs suivant les créatures à photographier. Vous perdrez ainsi un temps fou à revenir à la surface, changer d’objectif, replonger, alors que l’animal a, pendant ce temps, pris le large il y a un bon bout de temps. Vous ne serez plus au feu de l’action, et les images n’en seront que banales.

Vos gestes et techniques lors des prises sous-marines

La mer n’est pas certainement pas l’endroit le plus calme du monde. Courants, tourbillons et marées ayant tous la capacité de vous balloter sont les sources des problèmes de prise de vue. Elles provoquent en effet des erreurs de mise au point de par les éventuels mouvements que votre l’appareil photo peut être sujet. Le cas qui se produit le plus, une orientation totalement déformée à ce que vous avez pensé capturé au départ. Conséquences, un flou indésirable peut apparaître si l’appareil bouge légèrement. Pire, vous aurez un cliché qui ne veut rien dire. Vous devez ainsi prendre des mesures pour empêcher votre corps de bouger lorsque vous êtes le photographe dans ces fonds. Quelle que soit votre position, debout, à genoux ou allongée, vous devez rester immobile au moment de la prise. Prenez votre aise et adaptez-vous avec l’environnement en s’usant de tous les éléments à disposition, les rochers en particulier. Si vous êtes dans au plus profond et que l’on rencontre du sable, vous pouvez aussi vous allonger en plus de plier ou relever une jambe. Dans cette position en4, vous êtes complètement stable. Attention tout de même aux fonds spécifiques, notamment les récifs coralliens dans cette exécution.

Maitriser la photographie sous-marine