Dans votre expédition en pleine nature ayant comme objectif la prise de clichés des animaux rencontrés, vous vous devez de vous équiper des matériels les plus adéquats en plus des gestes et techniques nécessaires pour ne pas se mettre en danger, mais aussi d’avoir des images nettes à l’arrivée. Dans ce contexte, un téléobjectif est la solution la plus adaptée pour votre appareil photo.

Quelques informations utiles

Les animaux sauvages sont difficiles à être cibler par une photographie. Ils sont de nature très méfiante et fuient à la moindre sensation de danger. Vous ne pouvez pas ainsi vous rapprocher assez pour des images parfaites. Pour surmonter cet obstacle, les photographes utilisent des téléobjectifs. C’est une technique qui amène l’acteur en position allongée dans l’attente de sa proie à photographier. Il est ainsi à une distance assez importante de l’objectif, d’où la nécessité de l’équipement dans la réalisation. Certains animaux exigent de se tenir à distance, d’où un objectif avec une longue focale pour réaliser des clichés qualitatifs. Il est ainsi possible, avec ces technologies innovantes d’avoir des images présentant un animal qui remplir entièrement le cadre alors que vous avez enclenché la prise à des mètres de là. Un téléobjectif 500 mm devrait vous offrir une distance suffisante pour capturer des photos sans alarmer les bêtes.

Bien sûr, il y a aussi des circonstances inverses comme quoi vous avez pensé pour une prise présentant un animal et son milieu de vie. Cette alternative est toute aussi intéressante que la première, la présentation de l’environnement en plus donne une image encore plus réaliste aux photos sauvages. Cependant, vous n’aurez pas la liberté de vous promener et de positionner l’appareil photo selon n’importe quel angle souhaité, car vous avez affaire à des animaux rappelons-le. Un téléobjectif anticipe parfaitement cette situation à travers l’ajustement automatique proposé par cette technologie. De loin, le paysage sera englobé dans le cliché, mais lorsque l’animal s’approche au plus près alors que le décor naturel vous inspire grandement et que vous souhaitez l’inclure dans cette image occasionnelle, le téléobjectif est parfaitement en mesure de répondre à vos souhaits.

Les rendus optimaux des téléobjectifs

Pour vous faire témoigner la grande importance d’un téléobjectif, la faible profondeur de champ possible uniquement avec un téléobjectif est surement le centre où tourne le rendu qualitatif. Les animaux sauvages ne vont pas toujours où vous le souhaitez, ni où vous vous attendez à ce qu’ils aillent. Ils se cachent souvent dans les sous-bois, en haut des arbres ou dans les hautes herbes, ce qui peut entraver une bonne prise de vue. Vous voulez une photo propre et nette, mais vous êtes gêné par des branches et des feuilles, par exemple. Que faire ? Vous pouvez profiter de la faible profondeur de champ d’un téléobjectif pour tout exclure de la mise au point hormis le sujet de la photo, en attirant par conséquent l’attention du spectateur sur l’animal et non sur l’environnement. Plus la focale est longue, ou l’ouverture grande, plus la profondeur de champ diminue et plus le centre de l’image devient vite attirant, sans perdre l’environnement et le fond. Un parfait équilibre établi qui vous fera sans doute penser à vous procurer de cet équipement lors de vos prochaines vacances.

Comment être toujours à l’affut de la vie sauvage en photographie ?